FREESKI

Cet hiver, pour la première fois, je me suis frotté à la photo de ski. Ça faisait un bout de temps que l'idée me trottait dans la tête. J'ai passé ces dernières années focalisé sur l'escalade, oubliant parfois qu'il est nécessaire de prendre le large pour revenir avec un oeil nouveau.

Comme en escalade, la photo de ski se mérite. Il est quasiment impossible de photographier ces activités sans être capable d'accéder aux spots, d'évoluer librement dans les univers qui les caractérisent. Au même titre qu'il est limitant de faire des photos d'escalade depuis le sol, la photo de ski ne se limite pas aux prises de vues depuis un hélico... il faut mettre le nez dedans. Ressentir les centaines de mètres qui monopolisent votre concentration et vous pèsent sur le baudrier, ressentir la pression monter au sommet d'une pente de neige, le plaisir de faire la trace dans un champ de neige fraîche...

Mais débuter dans ce type d'activité ne s'improvise pas, il faut un passeur, un guide. Le mien s'appelle Lionel, il est guide de haute montagne. Il fait partie de ces personnages atypiques qui peuplent nos activités, ceux qui transpirent la passion pour la montagne et vous immerge dès la première seconde dans leur univers. Donc, lorsque Lionel m'a proposé de le suivre pendant une semaine dans son fief du Val d'Aran, j'ai pas vraiment réfléchi... oubliant au passage que j'avais troqué mes skis pour une planche de snowboard il y a 15 ans et qu'il allait falloir repartir de zéro ! 

Heureusement pour moi, la semaine programmée avec Lionel était précédée d'un week-end en famille dans les Pyrénées-Orientales, dans la station du Cambre d'Aze. Ce fut l'occasion parfaite pour retrouver rapidement quelques sensations sur les skis. J'en profite pour les remercier de leur accueil et leur glisser un clin d'œil bien mérité. Le Cambre d'Aze est sans conteste l'un des plus beaux terrains de jeu de la région. 

La station connait une nouvelle dynamique et séduit de plus en plus de monde. Chacun y trouve son plaisir, qu'il s'agisse des pistes de la station, des itinéraires de ski-alpinisme ou de fresski entre les sapins...

Le lundi, nous prenons donc la route du Val d'Aran à la première heure pour profiter de la neige tombée en masse durant la nuit. À peine arrivés, Lionel charge les skis pour une rando entre les sapins jusqu'au refuge de Montgarri. Après être montés jusqu'au sommet de la station de Baqueira-Beret, noyés dans le brouillard, nous longeons la crête avant de replonger dans la forêt. Une fois dans les sapins, le brouillard se dissipe et je peux me concentrer sur les arbres qui traversent ma route sans prévenir...

L'apprentissage accéléré se déroule plutôt bien, l'appareil passe une bonne partie de l'après-midi dans le sac. D'abord skier, les photos on verra après...

 

Lionel travaille avec Myriam et David au sein du bureau des Guides du Val d'Aran, société qu'il a fondé il y a quelques années. Leur bureau est situé dans le village de Vielha, en contrebas de la station renommée de Baqueira-Beret. Ils encadrent le ski qu'ils pratiquent et qu'ils apprécient, bien souvent des journées en ski de rando dans leurs spots favoris, qui se terminent autour d'un bon verre de vin et de quelques pinchos. 

Je crois que c'est ici que je dois vous parler de "ce qui va avec le ski mais qui n'est pas du ski", on appelle ça la culture ski !

Cette fameuse culture ski prend différentes apparences selon les régions: la fondue, le reblochon et le génépi dans les Alpes laissent la place aux pinchos, au jambon et au vin rouge dans les Pyrénées mais le principe reste le même : faire des excès sous prétexte que l'on a une harassante journée de ski dans les jambes ! Passage obligé, Lionel m'a donc fait découvrir toutes ses meilleures adresses... de loin, la partie la plus dure du séjour. 

 

Les étapes "ski de rando" et "culture ski" étant validées, il était temps de passer à la suite du programme : l'Héliski ! 

Quelques cafés pour chasser les vapeurs de la veille et nous prenons la direction du bureau pour le briefing de la journée. Lionel et David s'apprêtent à accompagner des moniteurs en formation pour les sensibiliser à la nivologie et aux risques de l'encadrement en montagne. 

Le briefing est l'occasion de prendre la mesure de la journée qui m'attend, mais il me semble que nous sommes tous logés à la même enseigne, une sortie en Héliski reste une activité inhabituelle et nécessite la même concentration pour tout le monde : guides, skieurs... ou photographe ! 

VAL D'ARAN BLOG-5.jpg

Après quelques minutes de vol, l'hélicoptère nous drop au sommet. Je tente de mettre de côté l'appréhension pour me focaliser sur le ski, je m'applique pour rester dans les traces de Lionel et savourer l'expérience que je suis en train de vivre. C'est clairement pour ça que je voulais skier, découvrir une nouvelle activité et profiter de la montagne autrement. Pour le coup je crois que le contrat est rempli. Le spot est fabuleux, la neige est parfaite, il est tombé plus de 20 cm de poudreuse et nous passons la matinée à faire les premières traces sous un grand ciel bleu. 

En fin de matinée, nous rejoignons la station abandonnée de La Tuca. Surplombant la ville de Vielha, la Tuca a été victime de la concurrence de sa grande soeur Baqueira. Elle a fermé ses portes il y a plus de 20 ans, devenant au fil des ans l'un des meilleurs spots de freeride de la région. Lionel nous propose de redescendre par l'un de ses spots secrets. On quitte les larges étendues enneigées pour rejoindre la forêt et une succession de combes entre les sapins, toutes plus belles les unes que les autres... le paradis version Val d'Aran ! 

Je dois avouer que je ne m'attendais pas à une telle claque. Depuis la découverte de l'escalade, je n'avais pas ressenti cette agréable sensation de mettre les pieds dans un nouvel univers passionnant... et je crois que cette fois-ci, comme avec l'escalade, j'y suis jusqu'au cou ! 

Alors merci à Lionel pour m'avoir permis de mettre un pied dans le monde du ski. On se revoit à la prochaine chute de neige...

 

Cambre d'Aze / Baqueira-Beret / Guides du Val d'Aran / Urtau / blackcrows / Patagonia                        #valdaran #baqueira #cambredaze #freeski #guidevaldaran